WOMEN

« Parce que l’idéal de la femme blanche, séduisante mais pas pute, bien mariée mais pas effacée, travaillant mais sans trop réussir, pour ne pas écraser son homme, mince mais pas névrosée par la nourriture, restant indéfiniment jeune sans se faire défigurer par les chirurgiens de l’esthétique, maman épanouie mais pas accaparée par les couches et les devoirs d’école, bonne maîtresse de maison mais pas bonniche traditionnelle, cultivée mais moins qu’un homme, cette femme blanche heureuse qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, celle à laquelle on devrait faire l’effort de ressembler, à part qu’elle a l’air de beaucoup s’emmerder pour pas grand-chose, de toutes façons je ne l’ai jamais croisée, nulle part. Je crois bien qu’elle n’existe pas. » 

Virginie Despentes

Pour mon projet personnel WOMEN, je souhaite mettre en valeur les multiples beautés des femmes. Ces séries naissent de la volonté de lutter contre les injonctions subies par elles et que l'on pourrait résumer par celle-ci : "sois une femme" . 


Lorsque j'ai pensé ce projet, je n'ai pas eu envie de m'interroger sur ce qu'est la beauté d'une femme car mes biais cognitifs auraient pu m'orienter. Je n'ai donc volontairement pas réalisé le casting de cette première série de photographies dédiées aux femmes, et je ne le ferai pas non plus pour les suivantes. Je choisirai de travailler avec les femmes qui se présentent à moi avec l'envie de participer à un projet sorore. Ma seule volonté est d'affirmer qu'une femme est multiple, et surtout, quelle qu'elle soit, elle est belle lorsqu'elle est elle. 


Cette première série, outre l'illustration du mot "Femmes", fait écho à une démarche globale de mise en valeur de la sororité. Convaincue que le patriarcat est un fléau et que c'est en nous serrant les coudes que nous l'abolirons, j'ai voulu illustrer la force du collectif et l'idée que lorsque qu'on s'adresse à une femme avec violence, on s'attaque à toutes les femmes ; que nous sommes et serons là les unes pour les autres parce que nous nous le devons.

La seconde série de mon projet WOMEN a réuni seize femmes. Seize femmes qui ont accepté de se découvrir devant mon objectif. Découvrir leur corps d'une part et se découvrir entre elles de l'autre. 

Comme lors de la première expérience, je n'ai pas participé au casting de cette seconde série. Une des modèles s'en est chargée. 

Using Format